L'absentéisme en hausse dans les écoles du réseau catholique

Comme chaque semaine depuis le début de la crise sanitaire, le SeGEC (Secrétariat général de l’enseignement catholique) actualise son baromètre des absences d’enseignants, élèves, éducateurs et directions.

L'absentéisme en hausse dans les écoles du réseau catholique
©FLEMAL JEAN-LUC

Si les chiffres publiés cette semaine ne sont pour l’instant pas jugés alarmants, ils témoignent tout de même d’une propagation effective du virus au sein des écoles.

En une semaine, le taux d’absentéisme des élèves du fondamental est en effet passé de 5,2 % à 8 % et celui des enseignants du fondamental est passé de 6,4 à 7,9 %. L’absentéisme est également en augmentation parmi les directions (de 4,1 % à 4,9 %).

En secondaire, le taux d’absentéisme des élèves s’élève cette semaine à 7,8 % contre 6,4 % la semaine passée. La fermeture des classes de secondaire du collège Saint-Michel n’est pas étrangère à cette augmentation significative. Sans la fermeture des classes de cet établissement, le taux d’absentéisme ne s’élèverait en effet qu’à 6,5 %, soit à peine un dixième de pourcent de plus que la semaine dernière.

Dans le secondaire toujours, on remarque également une augmentation du taux d’absentéisme des enseignants (de 6,8 à 8,7 % en une semaine).

“L’évolution du taux d’absentéisme en primaire ressemble à celle qu’on avait observée avant les vacances de Noël. Le taux d’absentéisme des enseignants qui s’approche de 8 % a également attiré notre attention. Nous continuerons à être attentifs à l’évolution de cette courbe car si le taux d’absentéisme des professeurs s’approche de 10 ou 15 % la situation risque de devenir compliquée, commente Conrad van de Werve, porte-parole du SeGEC.”