La discorde sur les fonds de relance pour les bâtiments scolaires prend de l’ampleur : "Ce n’est pas une raison pour déterrer la hache de guerre"

Le texte CDH-Défi qui visait un meilleur partage des fonds n’est pas passé. Dialogue de sourds en Commission du parlement.

La discorde sur les fonds de relance pour les bâtiments scolaires prend de l’ampleur : "Ce n’est pas une raison pour déterrer la hache de guerre"
©BELGA
La façon dont le gouvernement PS-MR-Écolo de la Fédération Wallonie-Bruxelles entend partager les fonds européens du plan de relance destinés à rattraper un peu des décennies de désinvestissement dans les bâtiments scolaires (de l’ordre de 300 millions d’euros) suscite la colère et l’incompréhension du...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet