L’école catholique redéfinit sa mission de fond en comble : "Nous voulons former des personnes et non des individus"

Le texte qui décrit les finalités de l’école catholique avait 25 ans. Il a pour but de coller aux défis du XXIe siècle et est axé sur la personne. L’enseignement de la philosophie et citoyenneté pourrait être adapté.

Bruxelles - Siege du SEGEC: Jean de Munck - sociologue et docteur en philosophie, professeur de sociologie à (UCL), chercheur et membre de comite de revue - Etienne Michel: Directeur general du SEGEC (Secretariat Géneral de l'Enseignement Catholique) lo
©JC Guillaume
C’est l’aboutissement d’un énorme travail qui a duré une bonne année auquel s’ajoutent neuf mois de délibérations : l’assemblée générale du Segec (Secrétariat général de l’enseignement catholique) a adopté, le 5 mai, le nouveau texte qui définit "la mission de l’école chrétienne".

Ce texte succède aux éditions précédentes de 1975 et de 1995 dont il constitue une réécriture

...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet