Une soirée étudiante test bientôt organisée: "Cela alimentera un protocole"

Le gouvernement de Fédération Wallonie-Bruxelles entend donner aux jeunes "la possibilité de retisser du lien" après les durs mois dominés par la pandémie de Covid-19, explique la ministre de la Jeunesse Valérie Glatigny samedi dans les pages du Soir et des journaux Sudpresse.

Une soirée étudiante test bientôt organisée: "Cela alimentera un protocole"
©shutterstock
belga

Cela passera par des financements, le dernier conclave budgétaire ayant permis de dégager plus de quatre millions d'euros qui seront dédiés à la jeunesse. Trois millions d'euros sont prévus pour des appels à projets, pour environ "300 projets qui vont permettre de reconnecter les jeunes à des activités", explique la ministre. Un budget (300.000 euros) est aussi prévu pour l'achat de tentes pour les mouvements de jeunesse, et un autre pour la journée des organisations de jeunesse et maisons de jeunes (27 septembre).

Un "projet pilote de soirée étudiante" va avoir lieu le 22 juin prochain à Ixelles, organisé avec l'ULB, a également précisé Valérie Glatigny. "Cela alimentera un protocole pour les soirées".

Sur le même sujet