38% du personnel scolaire possède des anticorps contre le coronavirus

Entre la mi-mai et la mi-juin, 38% du personnel scolaire possédait des anticorps contre le coronavirus, d'après une étude publiée mardi par l'Institut de santé publique Sciensano.

placeholder
© BELGA

Ce taux s'élevait à seulement 19% courant mars, preuve que la campagne de vaccination produit ses effets auprès des collaborateurs scolaires, ajoute l'institut.

Parmi les élèves du primaire et du secondaire, une tranche de la population encore très peu vaccinée, ce pourcentage est resté assez stable, avec 16,2% d'entre eux possédant ces anticorps spécifiques en mai-juin, pour 17,5% en mars. La légère diminution relevée n'est pas statistiquement significative selon Sciensano.

Ces résultats proviennent de la troisième phase (décembre-janvier, mars, et ici, mai-juin) d'un suivi réalisé par Sciensano en collaboration avec la KU Leuven auprès d'un même échantillon représentatif d'élèves du primaire et du secondaire, ainsi que de collaborateurs scolaires. Au total, pour ce troisième test, 1.868 prélèvements salivaires ont été effectués, dont 1.214 chez les élèves et 654 parmi le personnel des écoles.

L'étude devait initialement couvrir l'année scolaire 2020-2021 uniquement, mais s'étendra finalement jusqu'en décembre 2021 pour les élèves de l'enseignement primaire. Ces derniers seront testés à deux moments supplémentaires, en septembre et en décembre 2021. Sciensano estime en effet qu'il reste important de continuer à suivre l'évolution de la présence d'anticorps contre le coronavirus dans ce groupe, étant donné que, pour l'instant, les enfants de moins de 12 ans ne sont pas encore vaccinés en Belgique.

Sur le même sujet