"Le monde enseignant attend une politique efficace et rapide qui permette d'assouplir les règles sanitaires"

La plupart des écoles inondées cet été font aussi leur rentrée. Plusieurs s’inquiètent d’une baisse possible d’inscrits, donc de subsides. C’est une des préoccupations du patron du Segec, Étienne Michel.

"Le monde enseignant attend une politique efficace et rapide qui permette d'assouplir les règles sanitaires"
©Belga/JC Guillaume
Cette fois ça y est. Les élèves du maternel au secondaire retrouvent, ce mercredi, leurs camarades de classe. L'année scolaire qui commence est lourde d'enjeux, tant sanitaires que pédagogiques. Alors qu'on rêvait d'une reprise la plus normale possible, les inondations ont compliqué les préparatifs dans certaines écoles et la pandémie continue à imposer...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet