Plus de 700 lauréats supplémentaires à l'examen d'entrée en médecine et dentisterie

La deuxième épreuve de l'examen d'entrée en médecine et en dentisterie a été réussie par 744 personnes, ce qui porte le nombre total d'étudiants et étudiantes autorisés à entamer des études dans l'un de ces cursus en 2021 à 1.227, indique lundi l'Académie de recherche et d'enseignement supérieur (Ares).

Plus de 700 lauréats supplémentaires à l'examen d'entrée en médecine et dentisterie
©Reporters / QUINET
Belga

Depuis 2017, toute personne souhaitant entamer des études en médecine ou en dentisterie en Fédération Wallonie-Bruxelles doit passer par la case examen d'entrée. L'ensemble des candidats qui réussissent la sélection sont autorisés à s'inscrire dans l'université de leur choix.

Deux épreuves sont organisées, l'une en juillet, qui a vu 483 réussites, et l'autre fin août, réussies donc par 744 jeunes. Au total, 1.227 jeunes sont autorisés à s'inscrire dans le cursus de leur choix en 2021. Ce sont les études de médecine qui ont attiré le plus les foules, avec 1.100 personnes ayant obtenu leur attestation de réussite, contre 127 seulement pour la dentisterie.

La participation aux deux sélections a battu des records, essentiellement en raison d'un grand nombre de candidats ne résidant pas en Belgique. Ainsi, 6.274 personnes ont présenté l'épreuve au moins une fois cette année, dont la moitié sont des "non-résidents".

Trois quarts des personnes qui se sont présentées à la sélection d'août, organisée de manière décentralisée dans les universités de Liège, Bruxelles, Louvain-la-Neuve, Mons et Namur, avaient déjà tenté leur chance en juillet. Le taux de réussite atteint 18,7% pour cette deuxième épreuve. Tous les participants ayant réussi n'ont toutefois pas été proclamés, en raison d'un trop grand nombre de personnes non-résidentes ayant obtenu les critères requis. Un quota est en effet fixé à 30% maximum de non-résidents parmi les inscriptions. Seuls 222 étudiants ne résidant pas en Belgique ont donc obtenu leur attestation de réussite, alors qu'ils étaient 538 à avoir réussi l'épreuve.

"Au final, une personne sur cinq ayant présenté l'examen cette année a reçu l'autorisation de s'inscrire en médecine ou dentisterie", commente l'administrateur de l'Ares, Laurent Despy, dans un communiqué.

Deux cas de fraude ont par ailleurs été confirmés, ce qui a mené à l'annulation des deux examens en question, signale l'Ares.

Lors de l'examen, les candidats et candidates doivent répondre à 120 questions à choix multiples, réparties en quatre matières scientifiques d'une part (chimie, biologie, physique, mathématiques), et relatives à la communication et à l'analyse critique de l'information d'autre part. Pour obtenir le précieux sésame, il faut obtenir une moyenne d'au moins 10/20 dans chaque partie ainsi qu'au moins 8/20 dans chaque matière.