Dans l’enseignement supérieur, l’année qui commence sera particulièrement chargée

Critères de réussite, formation des futurs profs et numerus clausus en médecine sont sur la table.

Namur - Faculté de Médecine
©Jean-Luc Flémal
L'année académique 2021-2022 s'ouvre ce mardi 14 septembre dans l'enseignement supérieur. Et elle s'annonce chargée. Même si tous les étudiants retrouvent le chemin des auditoires pour des cours en présentiel à 100 %, on n'en a pas fini avec la pandémie et bien malin qui pourra dire comment évoluera la situation sanitaire. Dans les auditoires, une série de mesures restent d'ailleurs à respecter dès à présent, dont le port du masque obligatoire. Plusieurs établissements...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet