Faut-il multiplier les examens d’entrée pour limiter le nombre d’inscrits dans le supérieur ?

Dans certaines filières nécessitant infrastructures ou matériel spécifiques, il devient impossible de former correctement les étudiants à leur futur métier dans les conditions actuelles.

Faut-il multiplier les examens d’entrée pour limiter le nombre d’inscrits dans le supérieur ?
©FLEMAL JEAN-LUC
Pour garantir la qualité de la formation, un examen d'entrée sera organisé à partir de 2023-2024 pour les étudiants en sciences vétérinaires", vient d'annoncer le ministre flamand de l'Éducation, Ben Weyts (N-VA). Dans certaines filières nécessitant infrastructures ou matériel spécifiques, il devient impossible de former correctement les étudiants à leur futur métier dans les conditions actuelles....

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité