Les écoles francophones pourraient suspendre les cours pour les festivités locales

La ministre de l’Éducation, Caroline Désir (PS), a fait le point, mardi, en commission du Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, sur sa réforme des rythmes scolaires annuels.

Les écoles francophones pourraient suspendre les cours pour les festivités locales
© AFP
L'idée : passer à une alternance régulière entre sept à huit semaines de cours et deux semaines de congé, avec un raccourcissement des vacances d'été. Elle a répondu aux questions de Stéphanie Cortisse (MR), Matthieu Daele (Écolo) et Mathilde Vandorpe (CDH) sur les ...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet