"On ne s’y attendait pas du tout": dans certaines écoles, la propagation du virus a été plus rapide qu’il y a un an

Des directeurs s’inquiètent de devoir gérer eux-mêmes le tracing et veulent des moyens.

Athenee royale Cromelynck
©Jean Luc Flemal
Le bureau de l'Adibra (l'Association des directeurs de l'enseignement secondaire libre de Bruxelles et du Brabant wallon) s'est réuni en urgence, mardi, pour faire le point sur les protocoles sanitaires à suivre dans les écoles depuis la rentrée. "Les constats posés nous inquiètent", rapporte Benoît Jadin, le président de l'Adibra, également directeur du collège des Hayeffes dans le Brabant...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet