L’immersion, un atout pour l'apprentissage du néerlandais

En Wallonie et à Bruxelles, le choix du néerlandais en immersion reste populaire. Mais il devrait davantage soigner son image.

L’immersion, un atout pour l'apprentissage du néerlandais
©Jean Luc Flemal
Qu'en est-il de l'enseignement du néerlandais en Belgique francophone ? Le néerlandais y est confronté depuis plusieurs années à des défis majeurs tels que l'image pas toujours valorisée de la langue et la pénurie des enseignants qui touche toutes les régions. En particulier, le manque de professeurs suffisamment qualifiés y pose problème. "À Bruxelles, la moitié des enseignants du primaire...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet