La FEF veut se redynamiser après la désaffiliation de l'ULB

La Fédération des étudiants francophones (FEF) se réunissait samedi en assemblée générale afin de débattre sur la structure interne de l'organisation après la désaffiliation plus tôt dans la semaine de l'Université libre de Bruxelles (ULB).

La FEF veut se redynamiser après la désaffiliation de l'ULB
©BELGA
Belga

"La discussion a été constructive", a indiqué à Belga Clarisse Claus, présidente du Conseil fédéral de la Fef.

Au total, quatre problématiques ont été identifiées: le manque de formation des conseillers et conseillères étudiants, le manque de dynamisme des groupes de travail et des régionales ainsi que le manque de feedback donné par les élus au conseil fédéral.

"Nous nous sommes positionnés pour ouvrir un groupe de travail auquel tous les conseillers étudiants seront invités, qu'ils soient affiliés ou non, afin de solutionner ces problématiques. Un calendrier reprenant les dates des réunions et les échéances sera fixé prochainement", a-t-elle déclaré.

"L'objectif est de mener à un mouvement étudiant unique et de défendre les droits étudiants de la manière la plus efficace", a-t-elle souligné.

La FEF est l'unique organisation chargée de représenter les étudiants du supérieur en Fédération Wallonie-Bruxelles depuis la dissolution de l'Union des étudiants de la Communauté française (Unécof) début 2019.

Sur le même sujet