Les étudiants du supérieur doivent-ils craindre un retour au distanciel?

Les étudiants du supérieur doivent-ils craindre un retour au distanciel?
©shutterstock
M.Bs. et J.F.

Si on parle beaucoup de la possible fermeture des écoles maternelles et primaires pour 10 jours, ainsi que du passage en présidentiel/distanciel dans le secondaire, les étudiants du supérieur ne passent pas pour autant entre les mailles du filet.

Dans leur rapport remis jeudi au gouvernement, les experts du Gems abordent brièvement l'enseignement supérieur. Ils recommandent tout de même d'installer un "code orange". Ceci, afin de limiter la présence des étudiants sur les campus. Pour les grands groupes, le Gems conseille un taux d'occupation de maximum 20%. Pour les petits groupes, des taux d'occupation de maximum 50%. Et pour les séances pratiques, à 100% en présentiel. Il s'agirait donc bien d'un retour au distanciel, du moins en partie.

"Il ne reste que deux semaines de cours"

Au niveau du cabinet de la ministre de l'Enseignement supérieur, Valérie Glatigny (MR), on tient toutefois à rappeler plusieurs éléments de contexte. "Les étudiants sont masqués depuis septembre et il n'y a pas de foyers de contamination dans les établissements. De plus, il ne reste que deux semaines de cours maximum." Et la même source insiste: "On se souvient des difficultés liées à l'enseignement à distance. Celles-ci pourraient être fortement préjudiciables aux étudiants à la veille des examens, d'autant qu'après le blocus, les examens et les vacances, les étudiants ne reviendront pas en masse sur les campus avant février."

"Il y a un consensus du secteur pour maintenir l'enseignement en présentiel, rappelé encore ce vendredi 26 novembre, lors d'une visioconférence avec tous les acteurs de l'enseignement supérieur (établissements, conseils étudiants, syndicats, pouvoirs organisateurs,…)", nous assure-t-on.

Après le Comité de concertation et une réunion organisée par Valérie Glatigny avec l'ensemble du secteur, il a été annoncé que les cours resteraient bien en présentiel dans l'enseignement supérieur.