Valérie Glatigny rassure les étudiants qui galèrent à trouver un stage: "Des aménagements existent"

Certains étudiants en recherche de stage enchaînent les refus.

J.F.

Depuis quelques semaines, certains étudiants galèrent pour trouver un stage. Selon RTL, qui a consacré un article à ce sujet, les raisons sont principalement dues à la crise sanitaire. Des entreprises, en télétravail quatre jours par semaine, prennent moins de stagiaires, quand d'autres n'en prennent tout simplement plus.

Les étudiants interrogés affirment que les établissements où ils demandent un stage justifient souvent leur refus par les mesures anti-Covid. "C'est dangereux de prendre un stagiaire", "on essaie de limiter nos contacts" figurent parmi les raisons invoquées. Résultat : les étudiants paniquent et ont peur de rater d'office leur année s'ils ne trouvent pas de stage. "Je suis démoralisé et démotivé", confie Adrien, 23 ans, étudiant en secrétariat médical.

Précisons tout de même que d'autres étudiants sont parvenus à trouver un stage sans trop de difficultés.

Une notion de stage plus flexible

Face au désarroi de certains jeunes, RTL a interpellé la ministre de l'Enseignement supérieur, Valérie Glatigny. La ministre tient à rappeler que contrairement à l'année dernière, elle n'a pas eu retour de difficultés généralisées à trouver un stage. "Mais nous restons attentifs. Récemment, la décision de rebasculer vers le télétravail a été prise, et donc il faudra être attentif à des difficultés possibles."

La ministre rappelle en outre qu'une interprétation plus flexible de la notion de stage a été permise par une circulaire datant de l'année dernière. Concrètement, les réunions par visioconférence peuvent compter comme heures de stage, des activités de stage peuvent être remplacées par des activités de recherche, des stages peuvent être validés même s'ils n'ont pas été complètement prestés...

Pour la ministre, il n'est en tout cas "pas question de laisser tomber le stage". "Je suis certaine que les aménagements prévus pourront couvrir tous les cas de figure", conclut-elle.


Sur le même sujet