La situation sanitaire "s'est fortement aggravée" ces dernières semaines dans les écoles, estime le Segec

Rien que dans l'enseignement catholique francophone, "une centaine d'écoles" sont actuellement fermées dans le fondamental, et "une dizaine d'écoles secondaires", a constaté mercredi matin au micro de Bel RTL le directeur général du Segec (Secrétariat général de l'enseignement catholique) Etienne Michel.

Belga
La situation sanitaire "s'est fortement aggravée" ces dernières semaines dans les écoles, estime le Segec
©Shutterstock

"La situation s'est fortement aggravée ces deux dernières semaines. (...) On est aujourd'hui à 28% d'élèves absents et 21% d'enseignants, dans le fondamental", ajoute-t-il. Les ministres de la Santé se réunissent ce mercredi avec leurs homologues en charge de l'Éducation, justement pour se pencher sur les règles sanitaires autour de l'école, qui apparaissent intenables avec la multiplication des cas positifs et quarantaines due au variant omicron.

"Tout le monde s'attend à ce que les règles de quarantaine soient modifiées", confirme en matinée Etienne Michel, toujours sur Bel RTL. Ce dernier pointe cependant que ce ne sera pas suffisant pour résoudre le problème de remplacement des enseignants, qui actuellement prend trop de temps.

"Dans le secondaire il y a des problèmes de titres. On pourrait décider de suspendre temporairement l'application de règles extrêmement rigides" autour des titres, suggère le directeur général du Segec.

Sur le même sujet