Une centaine d'écoles et plus de mille classes sont fermées dans l'enseignement fondamental catholique

Le dernier baromètre des absences dans les écoles libres confirme que la situation s'est fortement déteriorée cette dernière semaine.

Une centaine d'écoles et plus de mille classes sont fermées dans l'enseignement fondamental catholique
©JEAN LUC FLEMAL

"On estime que, dans l'enseignement fondamental catholique, une centaine d'écoles et sans doute plus de 1000 classes sont actuellement fermées", a estimé Etienne Michel, le directeur général du Segec (Secrétariat de l'enseignement catholique), ce mercredi midi, en dévoilant les détail du dernier relevé hebdomadaire des absences effectué dans les écoles du réseau."La situation s'est profondément et rapidement détériorée au cours des deux dernières semaines."

Fondamental: un élève sur trois et un instit sur cinq sont absents

Toujours dans le fondamental, le nombre d'élèves absents a doublé, passant de 14 à 28%. Les enseignants ne sont pas épargnés: 21,4% manquent à l'appel (pour 14% la semaine passée).

Secondaire: un élève sur cinq et un enseignant sur six sont absents

Dans le secondaire, on est passé en une semaine de 14 à près de 19% d'élèves manquants. C'est à peine moins compliqué chez les professeurs dont 17,5% sont absents (ils étaient 14% en date du 18 janvier).

Il y aurait aussi une dizaine d'écoles fermées à ce niveau.

Les solutions

Alors que faire?

"Adapter les règles de quarantaine et modifier les règles de fermeture des classes si la situation sanitaire le permet", suggère Etienne Michel. Et il ajoute: "Permettre le remplacement plus rapide des enseignants absents et suspendre temporairement les dispositions de contrôle des titres."

Le directeur général du Segec se positionne aussi pour "miser sur la collaboration des parents pour systématiser une politique de testing", dans la mesure du possible. Il attend aussi une décisionrelative à l'organisation des voyages scolaires, au moins jusqu'aux vacances de Pâques.

Sur le même sujet