En France, les étudiants des grandes écoles d'ingénieurs et de commerce se révoltent. Et en Belgique ?

Nos futurs étudiants ingénieurs et en commerce sont-ils, eux aussi, révoltés? Nos établissements supérieurs en font-ils assez pour le climat? “La Libre Etudiant” a fait le point. Enquête.

En France, les étudiants des grandes écoles d'ingénieurs et de commerce se révoltent. Et en Belgique ?
©shutterstock
En France, les jeunes diplômés des grandes écoles sont révoltés. Ils ont beau être considérés comme "l'élite de la nation" et promis aux plus belles places, cela ne leur suffit plus, raconte Marine Miller, journaliste au Monde dans son ouvrage "La révolte" (Editions Seuil, 2020). De plus en plus de jeunes en quête de sens préfèrent en effet renoncer à un beau salaire pour s'engager dans...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité