Pourquoi rejoindre un KAP quand on est étudiant ?

Qu'est-ce qu'un KAP? Comment en rejoindre un? Quels sont les avantages et les inconvénients de faire partie d'un KAP? On t'explique tout !

Pourquoi rejoindre un KAP quand on est étudiant ?
©shutterstock

Plus d'un millier d'étudiants font actuellement partie d'un kot-à-projet (KAP) en Belgique. Chaque année, aux alentours de mars-avril, les différents KAP recrutent afin de remplacer leurs membres sur le départ. Mais c'est quoi exactement un KAP? Quels sont les avantages et les inconvénients de faire partie d'un KAP? Voici toutes les réponses à tes questions.

C'est quoi un KAP?

Un kot-à-projet (KAP) est, comme son nom l'indique, un kot où les étudiants vivent ensemble et s'unissent autour d'un projet commun. Chaque KAP est composé de 10-15 personnes : des internes, qui vivent dans le même kot, et des externes qui n'y vivent pas mais qui participent aux réunions et s'impliquent dans le projet. Le projet mis en avant par le KAP s'inscrit généralement autour d'une thématique bien précise comme l'écologie, l'éducation, la sensibilisation au handicap, le sport, l'art... Tout au long de l'année, les "kapistes" vont promouvoir leur projet en organisant des activités (festivals, ateliers, conférences...) à destination des autres étudiants, mais pas que.

Il existe environ 130 KAP en Belgique , dont la plupart se trouvent sur le site de Louvain-la-Neuve. Pour exister, le KAP doit être indépendant et apolitique. Son but principal ne doit pas être de rapporter de l'argent. Chaque année, les KAP sont évalués et reconduits (ou pas) par l'université à laquelle ils sont associés. Il est toutefois toujours possible d'en créer de nouveaux , après avoir rempli un dossier et l'avoir remis avant la date butoir (généralement début mars).

Pourquoi rejoindre un KAP quand on est étudiant ?
©uclouvain

Quels sont les avantages de rejoindre un KAP?

Nous avons lancé un appel à témoins aux membres de kot-à-projet afin qu'ils nous expliquent les avantages et les inconvénients de faire partie de ce monde. Voici les principaux avantages cités :

Rencontrer de nouvelles personnes. Tous les étudiants qui nous ont répondu ont mis en avant le fait qu'ils avaient rencontré des jeunes qui étaient par la suite devenus de très bons amis. "C'est comme une nouvelle famille", résume Sarah, qui fait partie du KAP "La Ribambelle" axé sur le chant choral. "Nous nous créons des souvenirs géniaux", rajoute Pauline du Kot-é-Zoo qui sensibilise au bien-être animal.

Vivre dans une communauté soudée. Kiara, du KAP "Sac de billes" qui fait le lien entre enfants et étudiants, pointe le fait que "vivre en communauté permet d'avoir un kot toujours rempli et des soutiens quand cela ne va pas". Si cela n'est pas propre aux KAP, avoir un projet commun permet de renforcer les liens et de maximiser cette expérience.

Se sentir utile. Beaucoup d'étudiants ayant répondu à notre sondage ont expliqué qu'ils se sentaient réellement utiles et que cela leur faisait beaucoup de bien. "On sent vraiment qu'on fait partie de quelque chose", explique Juliette de l'Improkot.

En apprendre plus sur soi-même. "J'ai appris à mieux me connaître", nous a confié une étudiante. Une autre nous a affirmé avoir appris à mieux s'organiser.

Faire partie du monde des KAP. Bien entendu, les activités organisées par les KAP sont accessibles aux étudiants qui n'en font pas partie. Mais être kapiste permet de les trouver plus facilement et d'être davantage sensibilisé à tous les projets qui existent. "On s'ouvre vraiment l'esprit en découvrant les projets des autres", explique Aline du Kap Signes qui veut mettre en avant la langue des signes. "On est au courant de toutes les activités organisées sur le campus", rajoute Claire du KAP "La Ribambelle".

Pourquoi rejoindre un KAP quand on est étudiant ?
©shutterstock

Quels sont les inconvénients des KAP?

Cela prend du temps. Tous les étudiants qui ont répondu à notre appel à témoins nous ont confirmé qu'être dans un KAP prenait énormément de temps. Ils nous ont rappelé que c'est parfois difficile de concilier études et activités étudiantes . Certains jeunes nous ont dit avoir été "forcés" de quitter leur KAP car ils étaient en période de stage et voulaient davantage se concentrer sur cette période stressante de leur vie. "Cela peut être source de stress", résume Maëlle du Photokot.

Vivre ensemble est parfois compliqué. Bien sûr, les KAP comme les autres kots n'échappent pas aux petits problèmes liés à la vie en communauté.

L'ambiance parfois trop festive . Plusieurs jeunes - qui ont tenu à rester anonymes - ont déploré l'ambiance "parfois trop festive" qui règne dans certains KAP. "Il faut simplement bien choisir son KAP. Certains sont beaucoup moins festifs que d'autres", nous précise-t-on toutefois.

Comment rejoindre un KAP?

En début de Q2, une grande "Foire des KAP" est organisée à Louvain-la-Neuve. Celle-ci a pour but de présenter les kots existants et de commencer l'éventuel processus de recrutement pour l'année académique suivante. L'édition 2022 a eu lieu le 23 février dernier. Mais, si tu l'as ratée, pas de panique ! Les KAP continuent à organiser des soupers de recrutement et ce, jusque début avril. Si tu souhaites en rejoindre un l'année prochaine, il n'est donc pas trop tard. Toutefois, étant donné que les places sont limitées, il vaut mieux s'y prendre dès maintenant. Pour savoir si le KAP qui t'intéresse recrute, n'hésite pas à le contacter directement sur sa page Facebook, c'est généralement le moyen le plus rapide de prendre contact.

Les KAP à Louvain-la-Neuve (UCLouvain).

Les KAP à Woluwé (UCLouvain).

Les KAP à Bruxelles (Saint-Louis).

Les KAP à Namur (UNamur).

Les KAP à Mons (UMons).

Les KAP à Liège (Helmo).

N'oublie pas que tu as toujours le choix entre être interne et déménager dans le KAP ou être externe et rester dans ton logement actuel.