L'ULB propose aux étudiants de valoriser leur engagement via un certificat académique

Une nouvelle formation gratuite, débouchant sur un certificat, va voir le jour à l'ULB.

L'ULB propose aux étudiants de valoriser leur engagement via un certificat académique
©shutterstock

Depuis toujours, les étudiants du supérieur n'hésitent pas à s'engager dans des activités sociales et/ou associatives en dehors de leur cursus. L'ULB, via son asbl ULB Engagée, tenait à valoriser leur engagement via un certificat reconnu. Son nom? Le Certificat d'Université en Engagement Citoyen (CECi). "C'est une première en Belgique", explique-t-on à l'université bruxelloise.

"En réalité, cette demande vient directement des étudiants", nous explique Julie Duval, Responsable Engagement Citoyen à l’ULB chez ULB Engagée. "Ils étaient demandeurs que leur expérience sur le terrain soit reconnue et valorisée. Nous avons donc mené une longue réflexion et décidé de leur proposer une formation certifiante".

En résumé, cette nouvelle formation gratuite s'adresse à la fois aux étudiants engagés et à ceux qui n'ont pas encore osé franchir le pas. "L’engagement citoyen doit être au cœur de la vie étudiante ! Nous voulons en faciliter l’accès et reconnaître sa valeur", résume Alain Levêque, président de ULB Engagée et Vice-recteur aux affaires étudiantes et sociales et à la politique culturelle.

Que trouve-t-on dans cette formation?

Concrètement, cette formation est composée de plusieurs choses :

- des cours en ligne, que les étudiants peuvent suivre quand ils le désirent. Ces cours s'articulent autour de quatre modules : fonctionnement d'une association, gestion de projets, engagement et communication. "Cela représente environ entre 80h et 100h", poursuit Julie Duval. Pas d'examen en fin de formation, mais des exercices à réaliser et un portfolio à constituer. "L'étudiant devra faire un retour critique sur son expérience d'engagement, ce qu'elle lui a apportée... Il devra aussi soumettre cinq productions concrètes qu'il a réalisées pendant son stage. Cela peut être un plan de com', un rétroplanning, des vidéos...".

- un stage de 150h minimum : ce stage, qui peut s'étaler sur maximum deux ans, est à effectuer dans une association sans but lucratif. "Nous ne reconnaissons toutefois pas les stages de façon rétroactive", précise Julie Duval. Autrement dit, si un étudiant s'est déjà engagé pour ce nombre d'heures, il devra trouver un nouveau stage de 150 heures qu'il effectuera dans le cadre du CECi, s'il souhaite bénéficier du certificat académique.

- des rencontres mensuelles : "Etant donné que tout se fait en ligne ou au sein d'une association, nous souhaitions que les étudiants impliqués dans ce processus se rencontrent et échangent", poursuit-elle. "Nous voulons vraiment tisser du lien et recréer une vraie communauté autour de cela."

A quoi sert ce certificat?

A la fin de la formation, l'étudiant recevra un Certificat d'Université en Engagement Citoyen (CECi). "Ce certificat est agréé par l'Académie de recherche et d'enseignement supérieur (Ares). Cela prouve donc le sérieux de la formation", détaille Julie Duval. "Ils pourront également mettre ce certificat en valeur sur leur CV et aux yeux des futurs employeurs." Bien sûr, l'engagement social pouvait déjà être valorisé sur ce CV mais ce certificat atteste du suivi de formations théoriques supplémentaires.

Comment s'inscrire?

Pour cette première édition, seules 30 places sont disponibles. Celles-ci sont réservées aux étudiants de l'ULB. Par la suite, l'université espère élargir le nombre de places et permettre à tous les étudiants de la Fédération Wallonie-Bruxelles de la suivre.

Tous les détails pour l'inscription sont à retrouver ici.