En Belgique, une partie des familles sont privées d’activités extrascolaires

L’augmentation rapide du coût de la vie complique l’accès à toute une série d’activités sociales.

En Belgique, une partie des familles sont privées d’activités extrascolaires
©Shutterstock
Chaque année au mois de juin, le Cebud (le Centre de conseil et de recherche budgétaire de la haute école Thomas More) établit le budget de référence pour les familles en Belgique. Il s’agit du revenu minimal dont une famille a besoin pour participer pleinement à la vie en société. Et le tableau est sombre. Sur la base de directives nationales...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité