Un Manifeste d'Universités et de Hautes écoles flamandes pour un logement abordable à Bruxelles

Les prix explosent dans la capitale.

Belga
Un Manifeste d'Universités et de Hautes écoles flamandes pour un logement abordable à Bruxelles
©BELGA

L'association flamande Brik, fruit d'un partenariat entre la Vrije Universiteit Brussel (VUB), les campus bruxellois de la KUL et trois Hautes écoles flamandes de la capitale a adressé mardi une série de recommandations aux autorités publiques bruxelloises sous la forme d'un manifeste pour un logement étudiant abordable et de qualité dans la capitale. Elle y plaide aussi pour l'établissement d'un cadre juridique clair.

Avec plus de 100 000 étudiants, Bruxelles est la plus grande ville étudiante du pays.

Pour l'asbl Brik, la disparité des règlements peu clairs dans la capitale fait que de nombreuses chambres existantes et souvent abordables disparaissent du marché. "C'est pourquoi nous demandons au Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale d'établir à court terme un cadre juridique clair qui s'engage à offrir des chambres abordables et de qualité", a affirmé Jurgen Ral, directeur de Brik-Student in Brussel.

Ces dernières années, les investisseurs privés sont intervenus pour pallier la pénurie de chambres d'étudiants, mais ils créent surtout des chambres situées dans le segment de luxe. Une chambre d'étudiant à Bruxelles, par exemple, coûte en moyenne 490 euros par mois. Selon Jurgen Ral, le coût du logement étudiant représente environ un tiers du coût total de la vie et des études d'un étudiant.

Par conséquent, Brik demande aux investisseurs de développer plus de chambres de base munies d'installations partagées.

Les 19 communes bruxelloises peuvent également jouer leur rôle dans le dossier. "Harmonisez les règles communales avec celles de la Région", a insisté Jurgen Ral. "Aujourd'hui, toutes ces règles diffèrent, ce qui rend très difficile pour les propriétaires plus petits d'investir dans leur bien et de satisfaire à toutes les exigences", a-t-il commenté.