Valérie Glatigny: "L’accord Inami n’est ni une amnistie ni un grand pardon"

L’accord Inami prévoit une série d’engagements du fédéral et de la Fédération Wallonie-Bruxelles. "Bien sûr, nous respecterons nos promesses", rassure Valérie Glatigny qui détaille comment. Pour fortifier la confiance revenue.

Valérie Glatigny: "L’accord Inami n’est ni une amnistie ni un grand pardon"
©Ennio Cameriere
Les priorités étaient d’obtenir que tous les étudiants en médecine - et en dentisterie - dans le cursus aient bien un numéro Inami pour pouvoir exercer une...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet