Des écoles d'été en Flandre pour les enfants et les jeunes réfugiés ukrainiens

Des écoles d'été seront organisées en juillet et août dans l'enseignement néerlandophone à l'attention des enfants et des jeunes réfugiés ukrainiens, annonce mercredi le ministre flamand de l'Enseignement Ben Weyts (N-VA) et son collègue des Affaires intérieures Bart Somers (Open Vld) dans un communiqué.

Des écoles d'été en Flandre pour les enfants et les jeunes réfugiés ukrainiens
©BELGA

Ces écoles mettront l'accent sur l'apprentissage du néerlandais et tiendra compte de la situation particulière des familles qui ont dû fuir leur pays. L'Office des étrangers estime qu'environ 11.000 à 12.000 enfants et jeunes ukrainiens séjourneraient en Belgique durant l'été, soit plus de 2.000 en âge de fréquenter l'école maternelle, quelque 6.500 enfants de l'enseignement primaire et 3.500 du secondaire. Une partie importante d'entre eux sont arrivés en Belgique tardivement dans l'année scolaire et ont donc un contact limité avec l'enseignement belge.

C'est pourquoi les ministres Weyts et Somers affirment vouloir se concentrer sur les écoles d'été. Pendant un minimum de dix (demi) jours, les enfants et les jeunes ukrainiens recevront un programme sur mesure, en combinaison avec des jeux, de la culture et du sport. L'organisation est entre les mains d'une école ou d'une autorité locale. La participation est volontaire et gratuite. La Flandre mobilisera un budget de 45 euros par enfant et par jour. Les autorités locales qui assumeront un rôle de coordination pourront également compter sur une aide de la communauté flamande de 20 euros par enfant et par école d'été.

Les écoles d'été se concentreront notamment sur la lecture, l'acquisition de la langue néerlandaise, les connaissances et compétences académiques.

"Nous voulons préparer au mieux les enfants et les jeunes ukrainiens pour la nouvelle année scolaire qui commence en septembre", a déclaré le ministre Weyts.

"Le peuple ukrainien se bat pour nos valeurs européennes. Il se bat pour notre liberté. Le moins que nous puissions faire pour soutenir les soldats ukrainiens au front est de bien prendre soin de leurs proches qui fuient ici", a déclaré le ministre Somers.

Près de 4.700 enfants ukrainiens sont inscrits dans l'enseignement néerlandophone

Actuellement, 4.694 enfants ukrainiens sont inscrits dans l'enseignement néerlandophone, selon des chiffres communiqués mercredi par le ministre flamand de l'Enseignement Ben Weyts (N-VA). Dans le détail, 1.321 enfants sont inscrits dans l'enseignement maternel, dont trois dans l'enseignement spécialisé. Dans l'enseignement primaire, on dénombre 2.077 élèves (sept dans l'enseignement spécial) et dans l'enseignement secondaire, 1.296 élèves, dont 1.158 dans des classes OKAN (Enseignement d'accueil pour enfants allophones).

1.408 enfants sont inscrits en province d'Anvers, 939 en Flandre orientale, 857 en Flandre occidentale, 741 dans le Brabant flamand, 660 dans le Limbourg et 89 dans les écoles néerlandophones de la Région de Bruxelles-Capitale.

La précédente mise à jour du nombre d'enfants ukrainiens fréquentant les écoles néerlandophones date du 26 avril. À ce moment-là, 2.983 enfants ukrainiens étaient inscrits.