Quand faut-il commencer à étudier pour sa seconde session?

Quel planning pour une seconde session?

Quand faut-il commencer à étudier pour sa seconde session?
©shutterstock

Une fois qu'on a analysé les raisons de ses échecs aux examens, il faut (malheureusement) se remettre à étudier afin de réussir sa seconde session. Mais, au fait, quand faut-il s'y remettre?

Sylviane Bachy, responsable du service d'accompagnement aux apprentissages à l'ULB, et Françoise Voglaire, psychologue et adjointe à la direction du service d'aide aux étudiants de l'UCLouvain, conseillent toutes les deux de ne pas commencer à étudier avant mi-juillet. Pourquoi? Tout simplement parce qu'il faut s'accorder un temps de pause bien mérité. Les étudiants qui ont beaucoup d'échecs auront peut-être tendance à ne pas se laisser de répit, mais c'est une erreur. Redémarrer en étant reposé est la meilleure façon de retenir ses cours.

Composer avec son job étudiant et ses vacances

Beaucoup d'étudiants ont un job ou des vacances prévues cet été. Il ne faut bien sûr pas tout annuler, mais plutôt trouver un moyen de composer avec tout ça. Comme pour les autres moments d'étude, il faut donc élaborer un planning réaliste. N'espérez pas étudier 4h tous les jours après votre job étudiant car il y a fort à parier que vous serez fatigués. Au lieu de ça, prévoyez des moments d'études plus courts mais efficaces. Le nombre d'heures à consacrer à son étude dépend du nombre d'examens, de la difficulté ressentie par rapport aux cours, etc. Si vous sentez que vous manquez de temps dans votre planning, vous pouvez toujours réduire le nombre d'heures de job initialement prévues.

"Si le job étudiant est en juillet, je conseille aux étudiants de réactiver la matière en lisant leurs cours à partir de mi-juillet, mais de vraiment étudier en août. Si leur job est en août, je leur conseille d'étudier les deux dernières semaines de juillet, puis de réactiver la matière régulièrement en août", note Sylviane Bachy (ULB). Comme elle l'explique, réactiver la matière en étudiant un peu tous les jours permet de ne pas tout oublier et d'être plus efficace lors des révisions juste avant les examens.

Et si on se réoriente?

Si on choisit de se réorienter, il ne faut pas forcément laisser tomber toute sa seconde session. "Certains examens pourront amener des dispenses. Il est donc intéressant de se concentrer sur ceux-là", conclut, Françoise Voglaire (UCLouvain).