Quelles règles sanitaires dans les écoles pour la prochaine rentrée? Voici ce que dit la circulaire

Deux fenêtres devront toujours être ouvertes pendant les cours et une aération en grand prévue aux pauses. Le masque ne peut être rendu obligatoire en aucune circonstance mais il reste autorisé.

Quelles règles sanitaires dans les écoles pour la prochaine rentrée? Voici ce que dit la circulaire
©Shutterstock

La circulaire détaillant les règles sanitaires qu'il faudra respecter à partir de la rentrée du 29 août dans l'enseignement obligatoire a été envoyée ce vendredi dans les écoles.

L’évolution de la situation sanitaire a permis de lever progressivement la plupart des restrictions, dans la société comme à l’école. Le contexte épidémiologique actuel permet de poursuivre cette normalisation.

Les experts sanitaires n'excluent toutefois pas un rebond épidémique à l’automne. C'est pourquoi quelques mesures de base restent d'application. Il s'agit principalement d'aération et de ventilation.

Aération:

Fournir de l'air frais constitue un moyen efficace de réduire le risque de contamination par une maladie infectieuse, rappelle la circulaire. Les courants d'air empêchent les micro-gouttelettes de se répandre et de rester coincées dans l'air. C'est pourquoi il conviendra toujours d'ouvrir les fenêtres en grand avant les cours, aux intercours, pauses, et après les cours, et d'en laisser au moins deux ouvertes pendant la classe.

Concernant l'usage de détecteurs de CO2, la circulaire rappelle les conditions pour obtenir une aide à l'équipement.

Toutes ces mesures doivent faire l’objet d’une vigilance particulièrement accrue dans les locaux dits "d’intersection" (salles réservées aux membres du personnel, cantines, salles de sport).

Lavage des mains:

Il reste recommandé, pour les élèves comme pour les membres du personnel, de se laver les mains plusieurs fois par jour avec du savon ou du gel hydroalcoolique.

Vaccination:

La circulaire répète aussi que la vaccination permet de limiter fortement le risque de développer des formes graves du Covid. L'accès à la quatrième dose devrait être étendu dans les mois qui viennent.

Masque:

Enfin, si le port du masque ne peut être rendu obligatoire en aucune circonstance à ce stade, ni pour les membres du personnel ni pour les élèves, tous ceux qui souhaitent le porter doivent être autorisés à le faire.