Ben Weyts menace une école de Renaix suivant le calendrier scolaire de la FWB: "Le règlement scolaire n'est pas un menu au choix"

Le ministre flamand de l'Enseignement, Ben Weyts (N-VA) menace de sanction une école primaire francophone de Renaix (Flandre orientale) qui a décidé de suivre le nouveau calendrier scolaire de la Fédération Wallonie-Bruxelles (FWB) et a donc rouvert ses portes le 29 août.

Ben Weyts menace une école de Renaix suivant le calendrier scolaire de la FWB: "Le règlement scolaire n'est pas un menu au choix"
©FLEMAL JEAN-LUC

Selon Ben Weyts, l'école est liée au règlement en vigueur en Flandre et des sanctions peuvent lui être infligées si elle ne respecte pas le calendrier d'application au nord du pays.

La Fédération Wallonie-Bruxelles a inauguré ce lundi son nouveau calendrier scolaire qui prévoit des vacances d'été plus courtes mais deux semaines de congé à la Toussaint et au carnaval. Une modification que n'a pas suivi la Flandre, dont les écoles rouvriront le 1er septembre.

Dans la commune à facilités de Renaix, une école francophone a toutefois décidé de s'aligner sur le calendrier de la FWB, ce qui a provoqué le mécontentement du ministre N-VA, d'autant qu'aucune demande en ce sens n'a été formulée par l'établissement auprès des autorités flamandes.

Pour le reste de l'année scolaire, l'école devra respecter le calendrier flamand. Dans le cas contraire, des sanctions - allant jusqu'à une suspension des moyens de fonctionnement - pourront lui être imposées, a averti Ben Weyts. "Un malentendu est toujours possible lorsqu'une Communauté ajuste son calendrier. Mais le règlement scolaire n'est pas un menu au choix. En Flandre, le calendrier flamand reste en vigueur et s'applique à toutes les écoles francophones des communes à facilités en région flamande", a-t-il affirmé.