La seconde épreuve de l'examen d'entrée en médecine et dentisterie proclame 536 lauréats

La seconde épreuve de l'examen d'entrée aux études de médecine et de dentisterie a vu 536 étudiants proclamés lauréats, a indiqué lundi l'Académie de recherche et d'enseignement supérieur (Ares).

Belga
La seconde épreuve de l'examen d'entrée en médecine et dentisterie proclame 536 lauréats
©Flémal

En ajoutant les personnes lauréates de la première édition, un total de 869 jeunes ont été autorisés à s'inscrire dans l'université de leur choix pour entamer des études en médecine ou dentisterie lors de cette année académique. Près de 4.200 jeunes avaient tenté leur chance le 27 août dernier.

Le taux de proclamation à cette seconde épreuve est de 12,86%, inférieur au taux de réussite (17,25%) en raison d'un trop grand nombre de personnes ne résidant pas en Belgique qui ont réussi l'examen. Pour éviter un trop grand nombre d'inscriptions de non-résidents, ces derniers ne peuvent en effet représenter plus de 30% des inscrits. Lorsque cette proportion est dépassée en termes de réussite, ce qui était le cas cette fois, seuls celles et ceux qui se sont classés en ordre utile - qui ont obtenu les meilleures notes - sont finalement autorisés à s'inscrire. Ainsi, 160 personnes non résidentes ont été proclamées lauréates alors que 343 avaient rempli les critères de réussite.

En ajoutant les 333 lauréats de la première épreuve, qui s'est déroulée en juillet, un total de 869 jeunes sont autorisés à entamer des études en médecine ou dentisterie cette année académique.

L'examen portait sur quatre matières scientifiques et quatre matières relatives à la communication et à l'analyse critique de l'information. Pour réussir, il fallait obtenir une moyenne d'au moins 10/20 dans chaque partie et une note de 8/20 au moins dans chacune des huit matières.