Nouveau à l'ULB: l'université va proposer un cours transversal sur la durabilité à tous ses étudiants

Tous les étudiants auront la possibilité de suivre un cours sur les enjeux de la transition.

Nouveau à l'ULB: l'université va proposer un cours transversal sur la durabilité à tous ses étudiants
©shutterstock

Du changement est attendu à l'ULB lors de cette rentrée. L'Université libre de Bruxelles a en effet annoncé qu'elle proposerait dès le deuxième quadrimestre 2022-2023 un cours transversal sur les enjeux de la durabilité à l'ensemble de sa communauté étudiante.

"L'ULB souhaite que chaque diplômé acquière une compréhension critique des enjeux de la durabilité et renforce autant sa capacité à penser de manière systémique que sa volonté à agir en faveur d'une transition écologique et solidaire", peut-on lire dans le communiqué ce presse.

Le lancement de ce cours transversal en présentiel est pour l’instant unique en Fédération Wallonie-Bruxelles.

En quoi consistera ce cours?

Concrètement, le cours "Introduction aux enjeux de durabilité" sera donné sous forme de cours-conférences par plus d'une dizaines d'enseignants issus des différentes facultés de l'ULB. Il sera accessible à toute la communauté étudiante, à partir de la BAC2, dès le deuxième quadrimestre 2022-2023, soit comme cours à optionou cours supplémentaire. Il vaudra pour 5 crédits. A travers ce cours, les étudiantes et étudiants pourront en savoir plus sur la durabilité, ses enjeux, et en quoi une approche interdisciplinaire est essentielle pour y faire face.

"Nous ouvrons le cours transversal à tous nos étudiants en cette rentrée académique. Et nous espérons pouvoir un jour le proposer dans le cadre d'une formation continue, à d'autres publics", explique Charline Urbain, vice-rectrice au développement durable.

Davantage de climat chez les futurs ingénieurs

En cette rentrée académique 2022-2023, l'Ecole polytechnique de Bruxelles a également décidé d’opérer des changements concrets dans ses programmes de cours pour y intégrer la question de la transition de façon transversale et cohérente. Son objectif : former de futurs ingénieurs prêts à répondre aux défis actuels et futurs. Les étudiants seront sensibilisés à l’impact des choix techniques (et non techniques) de l’ingénieur sur le changement climatique et l’environnement. Ils développeront de multiples connaissances et savoir-faire pour devenir des acteurs de la transition : éco-conception, optimisation de procédés pour réduire la consommation d’énergie, conception de système d’énergie neutre en carbone…

Par ailleurs, l'Ecole polytechnique de Bruxelles (EPB) et l’École de Bioingénierie de Bruxelles (EBB) organiseront, comme l'année dernière, une "fresque du climat". Il s'agit d'un "serious game" où les étudiants doivent, dans un premier temps, comprendre les causes et les conséquences du changement climatique et, dans un second temps, construire une vision de la transition et envisager des actions à entreprendre.