Les taux de réussite en juin 2022 plutôt stables dans l'enseignement supérieur

Les résultats retombent à un niveau "pré-pandémie".

Belga
Les taux de réussite en juin 2022 plutôt stables dans l'enseignement supérieur
©Shutterstock

Après deux années marquées par la pandémie qui a impacté les enseignements, les examens de juin dans l'enseignement universitaire en FWB ont livré des résultats plutôt stables par rapport à ceux enregistrés avant le covid. Ainsi, en Bac1, le taux de réussite pour la session de juin dernier s'est chiffré à 45,80%, contre 46,87% en juin 2019, soit avant la pandémie. En revanche, le taux de participation aux épreuves y a baissé à 80,5%, contre 84,2% en juin 2019, selon des chiffres livrés mardi par la ministre de l'Enseignement supérieur, Valérie Glatigny (MR).

Dans la suite des années de bachelier, le taux de réussite est légèrement inférieur cette année (67,5%) par rapport à celui enregistré il y a trois ans (69,8%). Le taux de participation aux épreuves y est aussi en léger reflux, s'établissant à 90,8% cette année, contre 92,3% en juin 2019.

"Dans les années de master, les niveaux de réussite et de participation sont restés assez stables, avec une légère décroissance", a ajouté la ministre qui répondait à une question de la députée Joëlle Kapompole (PS) en commission du Parlement de la FWB.

Le taux de réussite y a atteint les 82,36% cette année, contre 83,59% en juin 2019. Le taux de participation aux épreuves se chiffre, lui, à 87,89%, contre 89,21% il y a trois ans.

Pour les Hautes écoles et les Écoles supérieures des arts, il n'existe aucune statistique exhaustive.

Ces établissements procèdent à des estimations de taux réussite sur base d'un échantillonnage des résultats enregistrés lors des examens. Ces résultats sont attendus avant la fin de ce mois de septembre.