"Les adeptes de la bienveillance en éducation ne sont pas des bisounours"

Vers quelle humanité amener l’élève ? Loin de la loi de la jungle, défend un essai.

enseignement
©JEAN LUC FLEMAL
"Les appels à la bienveillance en agacent plus d'un. Les adeptes de l'empathie, de la gentillesse, du soin passent trop souvent pour des bisounours, dans un monde de dure compétition." Alain Maingain et Paul-Benoît de Monge viennent de...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité