"Des étudiants dépensent des milliers d'euros pour rien" : Ecolo s'attaque aux fausses universités

La Belgique regorge d’universités et de hautes écoles dont la valeur est reconnue en dehors de ses frontières mais elle accueille aussi des établissements qui, malgré une communication alléchante, n’offrent aucun diplôme valable en fin de cursus.

"Des étudiants dépensent des milliers d'euros pour rien" : Ecolo s'attaque aux fausses universités
©BELGA

Selon le député écologiste Rodrigue Demeuse, certaines de ces fausses universités n’hésitent pas à recourir à des méthodes illégales provoquant des dommages pour les étudiants, qui dépensent jusqu’à 60 000 euros pour rien mais également pour la qualité de l’enseignement. Celui-ci souhaite dès lors mieux informer les étudiants sur les risques potentiels et sanctionner davantage les établissements qui ne respectent pas les règles.

Dans une proposition de décret déposée jeudi, le député avance plusieurs mesures. La première : publier une liste des établissements non reconnus en complément de celle des établissements reconnus. “Ces deux listes devront être actualisées chaque année et rendues publiques de façon à ce que chaque étudiant qui souhaite s’inscrire dans un établissement d’enseignement supérieur puisse facilement vérifier le statut dudit établissement”, explique le député.

Rodrigue Demeuse souhaite en outre que la Fédération Wallonie-Bruxelles mène des actions d’information et de sensibilisation à destination des étudiants. Par ailleurs, il réclame que la liste des établissements non reconnus soit disponible dès le premier avril afin que les étudiants soient informés correctement avant le début des campagnes d’inscription. Le député veut aussi imposer l’emplacement de la mention “établissement et diplômes non reconnus par la Communauté française de Belgique” sur tous les support de promotion utilisés par les établissements et en en-tête de la page d’accueil de leur site internet. Enfin, le parti écologiste francophone souhaite augmenter le montant des amendes en cas de non-respect des règles.