La Fédération Wallonie-Bruxelles lance un plan pour lutter contre le harcèlement scolaire

Le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a approuvé en seconde lecture, jeudi, l'avant-projet de décret relatif à l'amélioration du climat scolaire et à la prévention du harcèlement et du cyberharcèlement à l'école.

La FWB veut lutter contre le fléau que constitue le harcèlement scolaire.

Concrètement, ce texte, porté par la ministre de l'Education Caroline Désir (PS), institue un programme-cadre de référence commun aux établissements scolaires pour mener des actions coordonnées, durables et structurelles visant à prévenir le harcèlement et améliorer le climat scolaire. Deux cents premières écoles devraient lancer leur programme dès la rentrée 2023-2024.

L'avant-projet de décret prévoit également la sélection et le financement d'opérateurs qui seront en mesure de proposer un accompagnement pour l'élaboration et la mise en œuvre de ces programmes-cadres.

Un Observatoire du climat scolaire verra en outre le jour. Ses missions porteront sur la recherche et l'évaluation de la politique structurelle en matière de climat scolaire, de prévention et de lutte contre le harcèlement et le cyber-harcèlement scolaires; sur la mise à disposition d'outils et suivi des programmes-cadres ainsi que sur la mise en réseau des acteurs.

Le parcours d'adoption du texte suivra son cours après la réception de l'avis du Conseil d'Etat, l'objectif étant de le soumettre au vote du parlement en janvier 2023. Une communication sera ensuite effectuée vers les écoles afin de leur détailler le dispositif et la voie à suivre pour, le cas échéant, préparer leur projet.