Enseignement: les syndicats appellent les profs à arrêter le travail le 8 décembre

Selon les syndicats, les ministres de l'Enseignement sont restés sourds à leurs revendications depuis près d'un an.

NAMUR, BELGIUM - OCTOBER 13 : Demonstration organised in Namur by the teachers' unions in the Wallonia Brussels Federation on October 13, 2022 in Namur, Belgium, 13/10/2022 ( Photo by Didier Lebrun / Photonews
Le 13 octobre 2022, les profs avaient déjà manifesté dans les rues de Namur pour exprimer leur mécontentement. ©DLE

Le front commun syndical de l'enseignement appelle mardi les profs à observer un arrêt de travail le jeudi 8 décembre, jour où une délégation a prévu de rencontrer le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Les syndicats comptent symboliquement remettre à cette occasion des coton-tiges aux ministres pour dénoncer le fait que ceux-ci restent sourds, selon eux, à leurs revendications depuis près d'un an.

Pour mémoire, les syndicats réclament des avancées sur la taille des classes (le nombre maximal d'élèves face aux enseignants) et rejettent le projet de réforme de l'évaluation des profs et directions.

Ils attendent aussi plus de clarté sur l'avenir de l'enseignement qualifiant, appelé à être réformé suite à l'introduction du tronc commun, et dénoncent la charge de travail en lien avec les plans de pilotage des écoles.

Au cours des dix derniers mois, les syndicats enseignants ont organisé quatre grandes manifestations à Bruxelles, Mons, Liège et Namur, lesquelles ont rallié à chaque fois quelque 10.000 manifestants environ, mais sans concession satisfaisante du gouvernement, selon eux.

En amont de cette journée d'action du 8 décembre, des assemblées générales du personnel devraient être organisées dans les différentes écoles de la FWB durant les jours à venir.

Et les syndicats d'avertir d'emblée: sans avancées ou réponses jugées suffisantes de la part du gouvernement, un plan d'actions sera mis en place dès le début d'année 2023.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...