Il fait sa rentrée ce lundi sur les bancs de l’Université libre de Bruxelles (ULB). À tout juste 15 ans, Sallah Eddine Dassy a été admis à l’université après avoir réussi l’examen d’admission aux études supérieures de premier cycle. Alors qu’il n’a même pas son diplôme d’études secondaires en poche, ce jeune prodige bruxellois entame en effet dès cette rentrée de septembre sa première année en ingénieur de gestion à Solvay. "J’aime bien me surpasser. Quand je poursuis un objectif, je me dis que c’est possible. Je donne tout pour y parvenir", déclarait-il ce week-end à nos confrères de BX1.

Le jeune homme, originaire de Crainhem, a toujours eu des facilités à l’école. "Ses professeurs de primaire ont rapidement remarqué qu’il apprenait très vite. Dès la deuxième primaire, Sallah est passé à l’année supérieure", raconte Fatima, sa maman, à La Capitale. Aîné de la famille, il a une sœur qui entre en quatrième secondaire à l’âge de 12 ans et un petit frère qui passe en quatrième primaire. "C’est un enfant agréable à vivre. Il s’entend très bien avec tout le monde. Il aime beaucoup jouer avec ses copains, décrit sa maman. Il ne passe pas ses journées à étudier. Il apprend juste plus vite que les autres."

Autodidacte donc, Sallah dévore enfant les livres et autres manuels scolaires. Compte tenu de sa capacité à apprendre par lui-même, Sallah a d’ailleurs reçu un enseignement à domicile. Mais c’est le manque de sociabilité qui l’a finalement poussé à retourner à l’école, en l’occurrence à l’athénée royal de Woluwe-Saint-Pierre-Crommelynck.

C’est en fait le préfet des études de l’établissement, Abed Mellouli, qui lui a suggéré de présenter l’examen d’admission aux études supérieures de premier cycle. "Ce qui est très fort chez lui, c’est qu’il a cette capacité à prendre de la distance, raconte le préfet. I l fait bien la part des choses entre les moments qu’il doit consacrer à l’étude, les moments qu’il doit consacrer pour lui et les moments qu’il partage en famille ou avec ses amis."

Doté d’une maturité certaine, Sallah dit entamer ce nouveau défi avec enthousiasme. "L’un de mes points forts, c’est l’autonomie. C’est donc avec plaisir que je rejoins les bancs de l’université ce lundi", déclarait-il ce week-end sur BX1.

À 15 ans, Sallah Eddine Dassy devient ainsi le plus jeune étudiant de l’Université libre de Bruxelles.