En date du 29 juin, 49 725 formulaires uniques d’inscription (FUI) étaient actifs, un peu plus que l’an dernier au même moment (49 496 en 2019), selon les chiffres communiqués lundi par liste d’attente par la Commission interréseaux des inscriptions (Ciri).

En ce début de vacances, un bon millier d’enfants sortis de 6e primaire fin juin n’ont toujours pas de place dans une école secondaire et sont sur liste d’attente pour la rentrée de septembre, selon les chiffres communiqués lundi par liste d’attente par la Commission interréseaux des inscriptions (Ciri).Si on prend en compte les élèves qui ont obtenu une place, ceux qui l’ont abandonnée et/ou ont formulé une nouvelle inscription chronologique ainsi que ceux qui ont eu recours aux seules inscriptions chronologiques, le nombre d’élèves en liste d’attente (LA) est de 1 005, soit 16 de moins que l’an dernier (1 022) alors qu’il y a 229 élèves en plus qui doivent trouver une école.

S’agissant des 1 005 élèves uniquement en liste d’attente, 706 visent une des écoles de Bruxelles, où il reste aujourd’hui 1 283 places (contre 1 234 en juin 2019) dans 48 (47) écoles sans liste d’attente ; 53 (contre 101) visent des écoles du Brabant wallon où il reste 628 (552) places dans 21 (17) écoles sans LA ; 246 (253) visent des écoles de Wallonie hors Brabant wallon où il reste 10 994 places (contre 10 930) places dans 266 (271) écoles sans LA.

“Difficile à vivre”

La situation est donc globalement identique à celle des années précédentes, avec un nombre similaire d’élèves en liste d’attente qu’au même moment en 2019 et une tension plus importante à Bruxelles qu’en Wallonie, relève la Ciri

Cette situation n’en est pas moins problématique et difficile à vivre pour l’ensemble des enfants et parents concernés par une position en liste d’attente en ce début des vacances d’été, commente-t-elle.

152 dossiers reconsidérés

Autre précision ; quelque 524 familles avaient introduit une requête pour solliciter une reconsidération de la situation de leur enfant après la communication du classement par la CIRI en avril dernier.

Pour rappel : ce classement s’effectue selon l’indice composite obtenu, qui est calculé en fonction de la préférence exprimée pour un établissement, de la distance (à vol d’oiseau !) entre le domicile et l’école et celle entre l’école primaire et secondaire… La Ciri a rendu une décision favorable pour 152 dossiers pour des circonstances exceptionnelles ou des cas de force majeure.

Ces 152 élèves ont donc fait l’objet d’une injonction individuelle de classement en ordre utile dans l’école de leur choix ou de reclassement en liste d’attente en meilleure position.

1 001 places de plus

Par ailleurs, en date du 29 juin, 46 établissements ont créé, relativement à leur déclaration de places au 31 janvier dernier, 1 001 places supplémentaires (479 à Bruxelles et 522 en Wallonie) correspondant à 41 classes (20 à Bruxelles et 21 en Wallonie).

Jusqu’au 24 août, d’autres classes/places pourront être créées par les établissements, en fonction des possibilités en termes de bâtiments mais aussi de projets pédagogiques spécifiques. Passé cette date, les créations supplémentaires par les établissements seront limitées à 2 % des places déclarées en janvier.