De nouveaux couacs ont émaillé les tests à blanc qui avaient lieu ce mardi à l'UCLouvain. En cause: la plateforme TestWe.

Avec son système anti-triche de photos à distance, celle-ci n'a pas tenu le coup. Les tests avaient lieu ce mardi dans plusieurs facultés à la fois et le trop grand nombre d'étudiants connectés a eu raison du système.

L'UCLouvain a donc choisi de faire glisser sur d'autres plateformes bien connues des étudiants une quarantaine d'examens.

La session de médecine et de pharmacie se poursuivra, elle, avec le logiciel anti-triche ainsi que les autres examens rassemblant un moins grand nombre d'étudiants. 

"On ne veut prendre aucun risque et nous souhaitons prendre en compte le très grand stress dans lequel ce système plongeait de nombreux étudiants" , explique Isabelle De Coster, la porte-parole de l'UCLouvain.

Les étudiants seront prévenus par mail de ces nouvelles modalités.