Enseignement La seconde session débute très bientôt. Les révisions ont commencé. Mais attention au surmenage.

Dossiers, examens écrits, examens oraux, mémoires : pour certains étudiants, l’été s’annonce intense et studieux. Comme le reste de l’année.

La seconde session débute très prochainement. À l’université de Namur et de Louvain par exemple, elle commence le vendredi 16 août. L’heure est donc aux révisions, mais attention à ne pas pousser ses limites trop loin.

Car les étudiants sont de plus en plus fatigués moralement et psychologiquement. Une étude de la revue European Psychiatry révèle que quatre étudiants sur dix frôlent le burn-out. Sur 17 431 étudiants interrogés, 44,2 % souffraient de burn-out, notamment en médecine.

Si l’étude n’indique pas de statistiques sur la Belgique, les étudiants belges sont évidemment aussi concernés. Les universités du pays s’emparent du sujet. Objectif : veiller au bien-être des étudiants.

C’est le cas de l’Université de Liège. "Il y a eu une vraie conscientisation de l’université sur ce sujet", reconnaît Dominique Duchateau, responsable du Service qualité de vie des étudiants à l’Université de Liège.

Depuis quelques années, l’établissement a d’ailleurs mis en place plusieurs dispositifs afin de mettre leurs étudiants dans les meilleures dispositions possible. "Chaque année, une enquête sur la qualité de vie des étudiants est menée. Depuis six ans, nous avons ajouté un item sur la charge de travail en fonction du nombre de crédits du cours."

En effet, certains étudiants se sont plaints d’avoir trop de travail dans des matières où le nombre de crédits est faible. La pression est alors plus grande.

Pour gérer au mieux cette pression, (...)