Les équipes de promotion de santé à l’école, en collaboration avec l’AViQ et la COCOM, continuent à informer les autorités afin que celles-ci puissent prendre les mesures adéquates.

Un nouveau modèle de relevé pour les cas a est en place depuis le 7 décembre. Développé par Sciensano, il vise à améliorer la qualité des données et leur analyse. Celles de la semaine du 30 novembre au 6 décembre n’ont pas pu être analysées correctement pour des raisons techniques liées au changement de modèle.

Pour la semaine du 7 au 13 décembre, 780 cas de Covid-19 ont été signalés dans les écoles. On était à 746 quinze jours plus tôt. Si on constate un net recul des infections chez les élèves de secondaire (on est passé de 342 à 285 cas), leur nombre augmente en revanche en maternel (de 15 à 30 cas) et en primaire (de 175 à 241 cas). 

En primaire, la situation est comparable à celle de la 3e semaine de septembre et le nombre de cas signalés est dix fois inférieur à ce qu’il a été en octobre.

"Les incidences parmi les élèves de l’enseignement primaire et secondaire sont en-dessous de l’incidence générale dans la population belge (actuellement de 275 nouveaux cas / 100 000 habitants sur 14 jours)", précise encore le communiqué de l'ONE.

Du côté des membres du personnel, les infections reculent également, descendant de 188 à 146 cas en quinze jours.

Enfin, le relevé des quarantaines pour cette semaine-là indique 1978 mises à l'écart chez les élèves (en nette hausse par rapport aux 1376 quarantaines relevées deux semaines plus tôt). Elles restent quasiment stables chez les adultes (passant de 62 à 70 signalements).