Les parents ne devront plus justifier ni payer les jours d'absence de leur bébé. C'est l'une des mesures annoncées jeudi par le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Suite aux mesures de confinement, de moins en moins de parents ont confié leur enfant à la crèche depuis lundi. Mais les crèches restent ouvertes, en particulier pour les enfants dont les parents travaillent en première ligne face au Covid-19 ou en soutien de cette première ligne (enseignants, personnel des milieux d’accueil, des transports publics…)

Conscient des difficultés vécues par le secteur depuis le début de la crise, le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a annoncé plusieurs mesures visant à permettre au personnel des milieux d’accueil de continuer à percevoir un revenu, à protéger les acteurs les plus fragiles du secteur et à atténuer les conséquences de la crise sur le budget des familles.

1. Fini de devoir justifier les absences

Concrètement, les parents qui ne mettent plus leur enfant à la crèche depuis le 16 mars ne doivent plus donner aucune explication, contrairement à ce que stipule le règlement habituel.

2. Les parents ne paient plus les "jours perdus"

Les parents dont les enfants ne sont pas là ne doivent plus payer ce "jour perdu". C'est une critique qui avait été souvent exprimée...

3. Un soutien au secteur...

Les milieux d’accueil subventionnés et non subventionnés bénéficieront d’une indemnisation via le Fonds d’urgence mis en place par la Fédération (50 millions attribués ce jeudi).

4. A ses salariés et à ses places

Le gouvernement s’engage aussi à tout mettre tout en oeuvre pour préserver l’emploi et les rémunérations du personnel des milieux d’accueil. Il est impératif d’éviter les faillites qui engendreraient structurellement des pertes de places. Les modalités du soutien au secteur seront concertées avec l’autorité fédérale et les régions. La Fédération veillera à la viabilité de l’ensemble des milieux d’accueil et des personnes qui les font vivre, en particulier ses acteurs les plus fragiles.