Les chiffres communiqués par les équipes de promotion de santé à l’école (PSE), en collaboration avec Sciensano et l’ONE, concernant la pandémie dans les écoles pour la semaine du 1er au 7 mars (deuxième semaine de cours après le congé de carnaval), montrent une hausse de tous les indicateurs.

Quelque 1.276 contaminations ont été signalées dont 940 cas parmi des élèves (62 en maternel, 427 en primaire et 451 en secondaire) et 214 membres du personnel. C'est près d'un tiers de plus qu'une semaine plus tôt (le total était alors de 974).

Rappelons que la Fédération Wallonie-Bruxelles compte en tout 900.000 élèves.

Dans le même temps, le nombre d’élèves nouvellement mis en quarantaine (4.881) correspond à 0,47% des élèves de l’enseignement obligatoire. Ils étaient néanmoins moins de 3.000 la semaine d'avant. On relève aussi 227 enseignants nouvellement écartés (pour 161 précédemment). 

Le nombre moyen de personnes mises en quarantaine est de 4 personnes par cas détecté.

Du 1er au 7 mars, 81 écoles ont été concernées par un ou plusieurs clusters actifs (pour 49 la semaine précédente).

Globalement, au cours de cette même semaine, le principal motif de test restait un contact dans la famille (41%). Pour le reste, 32% des tests réalisés se font en suivi de symptômes et 18% suite à des contacts étroits à l’école.