Le Segec (Secrétariat général de l'enseignement catholique) continue à observer attentivement l'évolution du nombre d'absents dans ses écoles. Et ses chiffres, actualisés au 17 mai, incitent plutôt à l'optimisme.

Dans l'enseignement fondamental, les absences au sein des directions ont diminué de moitié en une semaine (passant de 7,2 à 3,6%) tandis qu'elles sont restées stables dans les rangs des enseignants (de 8,2 à 8,6%) et des élèves (de 9,4 à 8,6%).

Stabilité également dans l'enseignement secondaire, où l'on compte à présent 5% d'enseignants (pour 5,2 une semaine plus tôt) et 7,9% d'élèves (statu quo) absents. 

© Segec

Le ralentissement de l'épidémie dans la société se ressent dans les écoles

"La situation dans les écoles semble globalement caractérisée par une stabilité voire même une certaine amélioration, ce qui est encourageant", commente le directeur général, Etienne Michel. "La politique de vaccination et le ralentissement de l’épidémie dans la société se ressentent positivement dans les écoles et il est donc permis d’espérer que l’année scolaire se termine sans perturbation importante au plan global, même si des difficultés pourront toutefois continuer à s’observer au plan local."