La Ministre de l’Éducation, Caroline Désir (PS), et la Ministre de la Santé, Bénédicte Linard (Ecolo), souhaitent s’assurer de la gestion proportionnée de ces situations au regard du protocole de l’ONE concernant les cas et contacts Covid-19. Elles l'ont fait savoir jeudi matin par communiqué.

"Pour rappel, ce protocole a été actualisé par l’ONE en étroite collaboration avec les autorités régionales compétentes en matière de santé (AVIQ/COCOM) suite aux nouvelles recommandations scientifiques effectuées par le Risk Assessment Group (RAG) publiées le 14 août sur le site de Sciensano", rappellent-elles.

Le protocole en place vise à déterminer les interlocuteurs compétents et à lister les actions à poser face à un cas de Covid-19 dans une école. Il a été rédigé avec la préoccupation de limiter les mises en quarantaine au strict nécessaire, tout en garantissant la sécurité des membres du personnel et des élèves.

La fermeture n'est obligatoire que dans un seul cas

"Dans ce cadre", insistent les ministres, "la mise en quarantaine automatique d’une classe entière n’est prévue que dans un seul cas : en maternelle, lorsque l’enseignant/encadrant est testé positif. En outre, en maternelles, primaires et secondaires, la fermeture d’une classe peut également être décidée après consultation et évaluation de l’AVIQ ou de la COCOM lorsque la classe comporte 2 cas positifs avérés au Covid-19."

Caroline Désir et Bénédicte Linard soulignent que toute décision de fermeture de classe s’éloignant de ce protocole peut avoir pour conséquence que des élèves se retrouvent en quarantaine sans motif sanitaire, avec des effets préjudiciables quant au bon déroulement de leur scolarité.

Le dispositif sera prochainement évalué

Les deux ministres sont conscientes du caractère inédit de la crise sanitaire et des difficultés rencontrées sur le terrain par les directions d’écoles, les équipes éducatives et les autres membres du personnel.

C'est pourquoi,  pour dégager des pistes de renforcement du soutien qui leur est apporté dans la gestion des cas Covid-19, les Ministres Désir et Linard vont rencontrer très rapidement des représentants de l’ONE, des services Promotion de la Santé à l’École (PSE), de l’Accueil Temps Libre (ATL) ainsi que les fédérations de pouvoirs organisateurs.

Il s’agira d’évaluer la situation sur le terrain sur la base des différentes situations enregistrées depuis la rentrée au regard des procédures prévues dans le protocole. "L’objectif des ministres est d’éviter au maximum la fermeture de classes quand c'est inutile afin de garantir une année scolaire la plus normale possible pour la majorité des élèves", conclut le communiqué.