Même quand les écoles seront à nouveau ouvertes, tous les élèves ou professeurs ne pourront pas y accéder directement. 

Les scientifiques évaluent quels profils à risque devront encore rester à domicile, rapportent lundi Het Nieuwsblad et la Gazet van Antwerpen. Il existe déjà une liste, établie par les pédiatres belges quelques jours avant la fermeture des écoles. "Pour certains enfants, il avait déjà été conseillé de rester à la maison", indique le professeur Stijn Verhulst, chef du service pédiatrique de l'hôpital universitaire d'Anvers. "Il s'agit des enfants qui prennent des médicaments immunosuppresseurs, si ils ont eu un cancer ou un trouble chronique qui affaiblit leur immunité".

La recommandation date d'il y a plus d'un mois et sera mise à jour cette semaine ou la suivante. Selon le spécialiste anversois, il s'agit surtout de prévention.

D'après le virologue Marc Van Ranst, le "Groupe d'Experts en charge de l'Exit Strategy" (GEES) se penche sur cet aspect. "La décision n'est pas encore prise. Plusieurs options sont sur la table, et selon les modèles mathématiques les conséquences pour l'épidémie sont étudiées dans chaque cas".