Les élèves de 2e et de 4e secondaires devraient par ailleurs retourner à l’école dès le 29 mai.

Le programme du retour à l’école avait été fixé dès samedi en Fédération Wallonie Bruxelles. Après une rencontre avec les acteurs de l’enseignement, la ministre Caroline Désir (PS) avait annoncé que la rentrée se ferait en deux temps : le 18 mai, ce sont les élèves de sixième primaire et ceux des classes terminales du secondaire qui reprendront le chemin de l’école. Ils seront suivis, le 25 mai, par les élèves des deux premières années primaires et ceux de 2e secondaire. Mais attention, pas à temps plein. Les uns et les autres ne reviendront en classe qu’un ou deux jours par semaine, en fonction des possibilités.

Car ce retour s’apparente à un véritable casse-tête pour les établissements. Selon les normes fixées par le Conseil national de sécurité, il ne pourra y avoir plus de 10 élèves par classe, chaque élève disposant d’au moins 4 m2 et chaque enseignant, de 8 m2.

Côté flamand, un certain nombre de décisions avaient déjà été arrêtées avant le Conseil national de sécurité de vendredi. Mercredi dernier, les acteurs de l’enseignement avaient convenu que, dès le 15 mai, les années charnières reprendront le chemin de l’école. À savoir : les première et deuxième années primaires (pour 4 jours par semaine), la sixième primaire (pour 2 jours par semaine) et les années terminales du secondaire (1 jour par semaine pour les élèves de sixième dans l’enseignement général, 2 jours par semaine pour les élèves de sixième et de septième dans l’enseignement technique et professionnel).

La Flandre pouvait encore compléter l’offre de cours présentiels en secondaire, puisque le Conseil national de sécurité a autorisé les Communautés à faire revenir en classe 3 années par niveau d’enseignement. Elle ne s’en est pas privée. À l’issue d’une nouvelle réunion avec les acteurs de l’enseignement, le ministre flamand de l’Enseignement Ben Weyts (N-VA) a annoncé ce mardi que les élèves de 2e et de 4e secondaire feront aussi leur retour à l’école. Mais ce retour ne se fera pas avant le 29 mai, après évaluation de la situation sanitaire et pour un ou deux jours par semaine.

Moins de profs nécessaires

Le ministre a également un peu assoupli les normes qui avaient été pourtant imposées par le Conseil national de sécurité. Si les écoles flamandes devront toujours prévoir 4 m2 par élève et 8 m2 par enseignant, elles pourront organiser des classes de 14 élèves. La règle des 10 élèves au maximum par classe rendait impossible l’organisation de 4 jours de cours/semaine en première et deuxième primaires - où on retrouve souvent 23 à 24 enfants par classe. En autorisant jusqu’à 14 élèves par classe, deux professeurs par années d’enseignement seront suffisants pour le suivi d’une classe - là où il en faudra trois du côté francophone. Le tout sera de trouver des locaux assez grands.