Enseignement Le néerlandais recule encore, mais devient de plus en plus connu des étrangers.

En périphérie flamande, le néerlandais est en recul du fait de l’installation continue de nouveaux habitants. L’anglais par contre fait un bond en avant, surtout chez les jeunes. Le français reste par ailleurs la langue la plus connue des non-néerlandophones. Voilà, en résumé, les conclusions du deuxième baromètre linguistique consacré au Vlaamse Rand qui ont été présentées ce mercredi par Rudi Janssens, sociologue linguistique du Brio (Centre d’information, de documentation et de recherche sur Bruxelles).

(...)