La seconde épreuve de l'édition 2019 de l'examen d'entrée aux études de médecine et dentisterie en Fédération Wallonie-Bruxelles, qui s'est tenue le 4 septembre dernier, a affiché un taux de réussite de 19,25%, avec 497 lauréats sur 2.582 cas délibérés, annonce samedi l'Académie de recherche et de l'enseignement supérieur (Ares), organisatrice de l'examen. Cela porte à un total de 1.044 le nombre d'étudiants retenus, en comptabilisant ceux qui avaient déjà franchi l'obstacle en juillet dernier. Parmi les personnes non-résidentes, 156 ont obtenu les moyennes requises pour les deux filières. Pour la dentisterie, leur nombre étant supérieur à 30% des réussites, il a cependant été nécessaire de procéder au classement prévu pour respecter le contingentement fixé. C'est une première depuis la mise en place de cet examen d'entrée. Ce sont finalement 14 lauréats non-résidents qui ont été retenus et qui recevront leur attestation de réussite.

En juillet, 3.535 étudiants avaient passé l'examen et seuls 547 d'entre eux avaient réussi l'épreuve, pour un taux de réussite de 15,47%. Quatre cinquième des candidats de septembre présentaient d'ailleurs une seconde fois l'examen, après s'y être essayé il y a deux mois, et un quart avaient déjà pris part à celle de 2018.

Globalement, ce sont donc quelque 4.000 jeunes qui ont présenté au moins une des deux épreuves organisées cette année, note l'Ares. Avec 1.044 étudiants retenus (958 en médecine et 86 en dentisterie), un peu plus d'un sur quatre a donc réussi à franchir l'obstacle.

Un cas de fraude a par ailleurs été constaté et l'examen en question a été annulé.