La Première ministre Sophie Wilmès a annoncé ce jeudi soir que les écoles suspendaient leurs leçons. Depuis lors, les parents et enseignants attendaient des précisions sur les modalités pratiques. La ministre de l’Éducation en Fédération Wallonie-Bruxelles a transmis, ce vendredi après-midi, à l’ensemble des établissements scolaires et des fédérations de pouvoirs organisateurs, une circulaire organisant la suspension des cours ainsi que l’accueil des élèves à partir du lundi 16 mars.

La ministre Caroline Désir en appelle à "la responsabilité de chacun dans le contexte de crise sanitaire que nous connaissons". Elle invite les parents à "chercher des alternatives de garde permettant d’éviter au maximum la présence des enfants à l’école, à l’exception des solutions impliquant des personnes à risque".

Voici les principaux éléments de la circulaire :

Accueil des élèves

Suite à la suspension des cours, les élèves sont présumés absents. Toutefois, chaque établissement devra accueillir les élèves dont les parents travaillent dans des domaines tels que les soins de santé, la sécurité publique, l’accueil de la petite enfance, l’accueil des personnes âgées ou l’enseignement ainsi que ceux dont les parents ne peuvent faire autrement que de les confier à leurs grands-parents, catégorie à risque du Covid-19.

Dans ce cadre, la direction de l’établissement demandera aux parents de signaler la présence de leur(s) enfant(s) en vue de prévoir l’encadrement nécessaire à partir du lundi 16 mars.

Le 16 mars, l’ensemble des personnels de l’enseignement doivent venir assurer leurs prestations au sein de leur établissement scolaire, le temps de permettre aux directions et pouvoirs d’organisateur de définir plus avant la gestion plus concrète des prestations en fonction des nécessités. La situation administrative et pécuniaire de ces personnels reste d’application.

Dans le cadre de l’organisation de l’encadrement des élèves, il est recommandé d’assurer une solidarité entre les travailleurs en mobilisant autant que possible, à tour de rôle, l’ensemble des catégories de personnels. Lorsque les réalités locales le permettent, il est également recommandé de mettre en place une solidarité entre les membres du personnel des écoles maternelles, primaires et secondaires.

Les internats et les homes d’accueil permanents sont tenus d’accueillir tous les élèves qui n’ont pas d’autres solutions d’accueil et/ou d’hébergement. Un contact sera pris avec la Région wallonne et la Cocof pour assurer le maintien du transport scolaire pour les élèves qui en bénéficient habituellement. Durant la journée, les élèves devront être accueillis dans l’établissement où ils sont inscrits.

Accueil en dehors des heures scolaires

L’accueil des élèves en dehors des heures scolaires sera assuré durant les tranches horaires habituelles de l’établissement.

Suspension des cours

Comme la Première ministre l’a indiqué à l’issue du Conseil National de sécurité, les leçons sont suspendues par arrêté de l’autorité fédérale. Les cours ne peuvent donc pas être dispensés.

Dans un souci d’assurer une égalité devant les apprentissages, une circulaire spécifique sera publiée dans les prochains jours concernant la continuité des apprentissages, les épreuves externes certificatives et les évaluations dans l’enseignement spécialisés. Il n’est pas recommandé à ce stade de prévoir du travail à domicile.

L’enseignement spécialisé

Les écoles de l’enseignement spécialisé sont tenues d’assurer l’accueil de tous les élèves dont les parents en font la demande, en offrant un encadrement adapté aux besoins des élèves, en particulier pour ceux dont l’état nécessite des soins spécifiques. Une coordination sera assurée avec la Région wallonne et la Cocof pour garantir le transport scolaire de ces élèves.

Les cantines scolaires

Le maintien de leur fonctionnement est laissé à l'appréciation du chef d'établissement ou du pouvoir organisateur.

Les centres psycho-médico-sociaux (PMS)

Ceux-ci doivent être fonctionnels et pouvoir répondre aux demandes des bénéficiaires dans les délais habituels. Si, dans ce cadre, le télétravail ou le travail à domicile est possible, il peut être mis en place.

L’enseignement secondaire artistique

Conformément aux décisions du Conseil National de Sécurité, les académies seront fermées à partir du 14 mars et ce, jusqu’au 4 avril inclus.