Un établissement international d'enseignement privé ayant des succursales à Bruxelles et Anvers s'est vu interdire jeudi par la Cour de Justice de l'Union européenne de délivrer des diplômes de master.

La "United International Business School of Belgium" (UIBS Belgium), dont le siège central en Suisse possède aussi des succursales en Italie, en Espagne et au Japon, propose des programmes d'études commerciales flexibles, basés sur le modèle américain d'enseignement supérieur.

Mais ses gestionnaires délivrent des diplômes de master (enseignement supérieur de type long) sans que la Communauté flamande ne reconnaisse l'établissement.

Les diplômes délivrés n'ont en principe aucune valeur sur le marché du travail, bien que les étudiants doivent dépenser jusqu'à 50.000 euros pour une formation complète.

En 2015, le tribunal de première instance d'Anvers a déjà condamné les fondateurs de l'école à une amende, mais ces derniers ont interjeté appel. Ils estiment n'avoir pas besoin de reconnaissance officielle parce que les diplômes sont délivrés depuis l'étranger, ce qui les dispenserait de respecter les décrets flamands.

La Cour les a renvoyés à leurs études en soulignant qu'ils étaient passibles de poursuites pénales.

La ministre flamande de l'Enseignement, Hilde Crevits (CD&V), s'en est réjouie. Les fausses universités sont préoccupantes, dit-elle. "Les établissements qui ne sont pas en ordre sont contactés et s'ils ne se mettent pas en conformité, une poursuite pénale sera demandée". D'autres procédures similaires sont en cours, selon Mme Crevits.