L'établissement assure avoir récemment obtenu l'accès au dossier pénal, déclarant qu'il "fait usage de son droit d'inspection et a entamé une nouvelle enquête disciplinaire". L'université refusera temporairement aux étudiants concernés l'accès aux bâtiments de la KU Leuven jusqu'à la fin du premier semestre de l'année universitaire. Ceux-ci ne pourront pas non plus jouer un rôle actif dans l'enseignement à distance. Ils auront toutefois la possibilité de suivre des cours numériques pour lesquels aucun contact avec leurs camarades n'est requis, selon la KU Leuven.

L'université ne souhaite pas faire d'autres commentaires "afin de préserver la sérénité des procédures internes et des procédures judiciaires".